Si vous avez effectué la mise à jour 76 de Google Chrome,vous avez certainement remarqué que le navigateur n’affiche plus https ou www dans la barre d’adresse.

Un changement que Google avait  initié pour la première fois en 2018 lors de la parution de Chrome 69, mais avait du l’annuler après de nombreuses plaintes des utilisateurs.

À l’époque, Google avait décidé de supprimer ce qu’il appelait des sous-domaines triviaux comme www. ou m. pour n’afficher que le domaine racine dans la barre d’adresse, ce qui a entraîné des problèmes sur les sites qui supportaient plusieurs de ses sous-domaines triviaux, car il n’était plus possible de vérifier l’adresse pour le site actif.

Après cette première tentative,Google avait indiqué qu’il supprimerait à nouveau certains sous-domaines triviaux à un moment ultérieur. Il semble que le moment soit venu, puisque Chrome 76 cache la partie www du nom de domaine et les informations du protocole https:// dans sa barre d’adresse.

Vous vous demandez peut-être pourquoi Google a décidé de faire ce changement. L’ingénieur  Emily Schechter a révélé l’intention de Google sur la page officielle de Chromium bug.

L’équipe Chrome apprécie la simplicité, la facilité d’utilisation et la sécurité des interfaces utilisateur. Pour faciliter la lecture et la compréhension des URL, et pour supprimer les distractions du domaine enregistrable, nous masquerons les composants URL qui ne sont pas pertinents pour la plupart des utilisateurs de Chrome. Nous prévoyons de cacher le schéma “https” et le sous-domaine spécial “www” dans Chrome omnibox sur le bureau et Android dans M76.

Selon le message, Google estime que certaines parties de l’URL sont distrayantes et non pertinentes pour la plupart des utilisateurs de Chrome.

Malgré tout il est possible d’afficher ses informations en cliquant deux fois sur la barre URL pour afficher l’adresse complète de la page.

Autre changement ,les utilisateurs qui tentent de copier uniquement la partie domaine d’une adresse remarqueront que Chrome ajoute automatiquement le protocole et www. à l’adresse copiée. Il n’y a pas d’option pour empêcher cela de se produire ! Les utilisateurs qui veulent juste le domaine doivent traiter le texte copié avant de pouvoir l’utiliser comme prévu.

Il est trop tôt pour dire si les entreprises qui utilisent Chromium comme source pour leurs navigateurs suivront l’exemple de Google. Les navigateurs comme Microsoft Edge, Opera, Brave ou Vivaldi utilisent tous Chromium et si les développeurs n’apportent pas de modifications au code source, ils suivront Chrome en affichant moins d’informations dans la barre d’adresse.

En ce qui me concerne, je préfère que le navigateur affiche toutes les informations et que le protocole et le sous-domaine www soient des parties vitales de l’adresse et ne doivent pas être cachés (surtout si le masquage peut être source de confusion ou de problèmes).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.